120 battements par minute

Le spitch: 

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean qui consume ses dernières forces dans l'action.


J'aime

Vous avez entendu parlé de l'homosexualité et du sida mais vous ne savez pas vraiment où le lien entre les deux a commencé et cela vous intéresse, alors ce film est pour vous.

120 battements par minutes met en lumière la réalité cruelle et abrute de jeunes séropositifs à une époque où la communication sur ce thème était inexistante.

Ce film est une ode à la vie mais aussi une révolte face à cette absence de relais d'informations au grand public.

Dans celui ci toutes les émotions se balancent tant il est intense. Nous prenons dès le départ le parti pour ces personnes qui se battent continuellement face à une maladie encore inconnue. Nous sommes spectateurs et pourtant ce film nous pousse à nous sentir concerné pleinement. Nous avons envie de devenir acteur tant celui ci est prenant et dénonce de façon claire une réalité bien trop cachée à l'époque. 

Chaque acteur a le mérite de jouer avec une intensité qui rend leur jeu poignant. 

Je suis sortie du cinéma troublée par ce que j'avais vu pendant 2heures et demi. Mon regard sur cette maladie à changé et je pense réellement que celui ci peut faire évolué les mentalités face à ce sujet. 

C'est un film utile, poignant et à l'effet d'une bombe dans notre cerveau. 

 

J'aime moins

Ce film a l'honnêteté de tout montré ce qui peut parfois être dérangeant. Certaines images montrent la sexualité et la maladie de façon abrupte pouvant donc mettre mal à l'aise pour certaines personnes. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0