Mes vies de chiens.

Le spitch:

Qui a dit que les animaux n'avaient pas d'âme ? Sûrement pas le petit Ethan, 8 ans, qui en 1962 s'embarque dans une aventure hors du commun en recueillant un chiot nommé Bailey. 

Au fil des années, Ethan noue des liens très forts avec son chien, présent à chaque étape importante de sa vie. Jusqu'au jour où, dévasté, il doit se résoudre à laisser partir Bailey, âgé et malade. 

Et si le départ de l'animal n'était en fait qu'un commencement ? 

Réincarné tour à tour en berger allemand, golden retriever ou labrador, vivant des aventures palpitantes comme chien de sauvetage ou la destinée sereine d’un petit chien de compagnie, Bailey va se découvrir, existence après existence, un but : retrouver son maître Ethan coûte que coûte…

 


Mon avis.

Ce film est un vrai petit bijou.

A la fois tendre, touchant, drôle, tout est mis en scène pour nous faire passer un très bon moment. Toutes les émotions se cognent et s'enlacent pour nous offrir une joie continue. Effectivement c'est assez mielleux mais il est surtout plein de bienveillance. 

En osant utiliser la voix d'un chien comme VO, nous rentrons dans une nouvelle dynamique comique. Entendre les pensées de ce petit nous donne forcement envie de rire et de sourire. Bien sur, si on s'attend à avoir une vraie psychologie animal ce n'est absolument pas le cas ni le but de ce film.

En effet, l'axe le plus important ici est de montrer le lien que l'être humain peut avoir avec un compagnon de vie tel que le chien. En suivant la progression de vie du personnage principal nous pouvons voir aussi la sensibilité qu'il  ressort de cette relation. 

En mettant en scène la réincarnation et du coup en présentant de nouvelles histoires cette sensibilité est renforcée, montrant une fois de plus l'importance que peut avoir un animal dans le quotidien. 

Ce film permet de mettre en valeur ces relations souvent mis à l'écart ou incomprise par certains. 

Coté scénario, c'est très simple et permet ainsi de le regarder en famille. En effet, nous ne tournons pas en rond, l'axe principal est clair et défini. 

Visuellement, c'est bien réalisé, les paysages sont beaux, les cadrages mettent en valeur les personnages, la voix off crée un vrai dynamisme bref tout est fait avec simplicité et beauté. 

Les acteurs, eux sont à la hauteur de ce film. K.J Apa ( que nous retrouvons dans Riverdale.) incarne à la perfection le jeune ado en devenir. La difficulté d'avoir en face de soi uniquement un chien comme partenaire de jeu est bien géré par chaque protagoniste. 

En résumé, ce film contient tous les éléments pour passer un moment de vrai bonheur. 

 

 


Écrire commentaire

Commentaires: 7